Biographie

Biographie

Né le 9 avril 1978 à Mons, Maxime PREVOT est Namurois depuis son plus jeune âge.

Etudes 

Après des études secondaires à l’Institut Saint-Berthuin de Malonne, il a décroché un Master en Sciences politiques, orientation Affaires publiques, à l’Université Catholique de Louvain et un D.E.S. en Droit et gestion des nouvelles technologies de l’information et de la communication à l’Université de Namur.

Parcours politique

Attiré très jeune par la politique et le monde associatif, Maxime PREVOT devient membre du cdH à 18 ans. Durant ses études, il a notamment lancé le mouvement “Orange dynamique” afin de rassembler de jeunes étudiants s’intéressant aussi à la politique.

Après avoir décroché ses diplômes, il débute son parcours professionnel au sein de PricewaterhouseCoopers. En tant que consultant en performance organisationnelle des institutions publiques, il a été impliqué dans de nombreux dossiers ayant notamment trait à l’évaluation de politiques publiques.

En 2004, il rejoint l’équipe du cdH sous la présidence de Joëlle MILQUET et devient, à 26 ans, directeur politique du parti humaniste.

A l’issue du scrutin communal de 2006,  Maxime PREVOT devient Echevin de la Cohésion Sociale, du Logement et des Sports de la Ville de Namur. Il poursuit son engagement les années suivantes et est élu Député fédéral lors des élections à la Chambre en juin 2007 et ensuite Député wallon en juin 2009 dans l'Arrondissement de Namur. Il est alors désigné chef du groupe cdH au Parlement wallon. Réélu Député fédéral en 2010, il décide de renoncer à ce mandat pour poursuivre son engagement au sein du Parlement wallon.

Le 5 mars 2012, Maxime PREVOT reprend le flambeau de Jacques Etienne et  devient le 19ème et plus jeune Bourgmestre de la Ville de Namur.

Quelques mois plus tard, Maxime PREVOT se présente comme tête de liste aux élections communales à Namur. Il obtient 13.549 voix de préférence, un résultat historique et poursuit son mandat de Bourgmestre de Namur. Il a en charge notamment les compétences de la Culture, de l'Urbanisme et des Finances.

Tête de liste à la Région aux dernières élections de mai 2014, Maxime PREVOT obtient près de 22.000 voix de préférence et devient Député wallon pour un second mandat. Le 13 juin 2014, il est désigné Président du Parlement wallon, dans l'attente de la formation du prochain Gouvernement.

Après avoir négocié l’accord régional wallon et de la Fédération Wallonie Bruxelles aux côtés du Président du cdH, Benoît LUTGEN, il est nommé Vice-président du Gouvernement wallon et Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine le 22 juillet 2014. Il reste également Bourgmestre en titre de la Ville de Namur.