Ancienne Abbaye de Malonne - Classement d’un remarquable complexe monastique du 18e siècle

Maxime PREVOT, Ministre wallon du Patrimoine, vient de signer l’arrêté classant, comme monument, l'ancienne Abbaye de Malonne. Par ce classement, les façades et les toitures des bâtiments de style classique bordant la cour d'honneur ainsi que certains intérieurs du quartier de l'abbé, bien préservés dans leur état du 18e siècle, sont désormais protégés.

L'Abbaye de Malonne est sans doute mieux connue comme l'Institut Saint-Berthuin, fondé en 1841 par les Frères des Ecoles chrétiennes, pionniers dans le domaine de l'enseignement en Belgique, et qui comptaient dans leurs rangs le Frère Mutien-Marie (1841-1917), canonisé en 1989.

Les origines du lieu sont liées à un moine évangélisateur irlandais de la fin du 7e siècle, dénommé Berthuin. Au 12e siècle, des chanoines réguliers de Saint-Augustin y fondent une Abbaye qui se maintient jusqu'à la Révolution française.  Dans la toute jeune Belgique, les Frères des Ecoles chrétiennes y installent la première Ecole Normale, laquelle forme les premiers instituteurs du pays, et développent des méthodes d'apprentissage modernes pour l'époque. La partie "historique" du complexe est aujourd'hui gérée par l'asbl Saint-Berthuin, dont les membres bénévoles s'attachent à faire vivre les bâtiments en y accueillant des activités associatives et culturelles. 

La partie la plus remarquable de l'Abbaye, disposée en U autour d'une cour d'honneur majestueuse et d'allure homogène, date essentiellement du 18e siècle. Elle a été construite en plusieurs phases par des Pères abbés successifs : vers 1740, la longue aile dite Farsy, centrée sur un fronton triangulaire; vers 1760, l'aile dite Bonvoisin, pourvue d'un perron et d'un très imposant hall d'entrée avec un escalier monumental. La chapelle est construite par les Frères eux-mêmes au 19e siècle dans un style qui s'intègre à la cour d'honneur, tout en reposant à l'intérieur sur des piliers de fonte, alliant ainsi tradition et innovation. L'ancien quartier de l'abbé comprend toujours aujourd’hui plusieurs salons dans leur aménagement et leur décor du 18e siècle.

Le classement, comme monument, vise les façades principales et les toitures des bâtiments en U bordant la cour d'honneur ainsi que certains intérieurs, tandis que tout l'ancien complexe abbatial est protégé comme ensemble architectural.

Par ce classement, le Ministre Maxime PREVOT souhaite préserver un ensemble historique et architectural cohérent, qui a réussi sa mutation d'ensemble monastique en centre d'enseignement puis en lieu de culture et de vie associative, tout en demeurant fidèle à ses caractères patrimoniaux.

 

Contact Presse : Audrey Jacquiez - Porte-parole du Ministre Maxime PREVOT - 0497/161.861